>
ŒUVRES

[œuvre] F4CE

F4CE est une œuvre photographique d’Emmanuel Guez & Google, entamée en 2018.

Les portraits sont des captures d’écrans. À la suite du projet “Authorized Visual Copy“, les modèles ne sont faits ni de chairs ni d’ombres mais des résultats de Google Images.

Portrait de Cécile Portier – 6 février 2018 – Esquisse n°1-20180206 F4ce est une oeuvre photographique processuelle. Le temps de pose est extrêmement long. Plusieurs semaines, plusieurs mois, parfois plusieurs années sont nécessaires pour qu’émerge un portrait satisfaisant. F4CE est une sorte d’anti-selfie. Il commence avec une première esquisse.  À ce stade, la photographie est loin d’être terminée. Cette première esquisse ou matrice est publiée sur le site f4ce.art, sur Instagram et parfois sur d’autres sites web. Les robots de Google l’intègrent dans les nouveaux résultats. Au bout de quelques semaines une nouvelle capture est réalisée. Une opération répétée plusieurs fois. Au bout d’un certain temps, c’est un autre visage qui apparaît sur Google Images. La récursion complique l’identification. Les images générées par l’un des algorithmes les plus puissants du monde viennent défier l’identification à laquelle se livre l’intelligence artificielle la plus puissante du monde. Quand le portrait est jugé satisfaisant, une dernière capture vient clore le processus.

F4ce_emmanuel guezLes résultats de Google Images finissent par livrer un portrait singulier, une autre image diverse, colorée, complexe, presque abstraite. Le portrait, enrichi des différents passages des robots de Google, devient le témoin d’une tranche de vie. Mais il ne faut pas s’y tromper. Le portrait n’est attaché qu’à un simple nom. Il peint ce qu’un nom a fait et a communiqué au réseau. Quand un portrait devient celui d’une personne en particulier, c’est en raison de sa notoriété sur le réseau. Il arrive aussi qu’un ou plusieurs homonymes viennent colorer le portrait. Parfois, l’activité d’un nom est si intense qu’il est impossible d’achever le processus. Le portrait devient alors infini et sera toujours inachevé. F4CE apporte une réponse à l’art du portrait comme à l’évolution du nom au 21e siècle.

Les portraits ne sont pas seulement destinés aux écrans. Ils aussi sont faits pour être imprimés, accrochés et photographiés comme n’importe quelle photographie. Leur format est 27 x 46 cm.

///////

> Série 1 : Cerisy 2018. Série de 30 portraits des participants au colloque “Art, Littérature et Réseaux Sociaux” à Cerisy-la-Salle. Réalisée du 6 février au 6 mai 2018.

///////

> F4CE

F4CE sur instagram.com

Lucille Calmel
Portrait de Lucille Calmel, 8 février 2018, esquisse n°2 pour instagram.

///////

Authorized Visual Copy

Stealing Google and Jeff Koons

WeS.A.N.K